Période de fêtes : les bons réflexes à adopter

Chaque année, pendant la période des fêtes, nous avons tendance à oublier nos bonnes habitudes et nous nous laissons aller à des repas pantagruéliques qui sont un calvaire à digérer et que l'on regrette souvent.

côte à côte magazine

 

Trop de gras, trop de sucre, parfois trop d’alcool : sous prétexte des fêtes et de notre envie de décompresser, nous devenons excessifs et nous ne tenons plus compte de notre alimentation. Malheureusement, notre organisme nous le fait rapidement ressentir et le retour à la normale est parfois compliqué.
En adoptant quelques bons réflexes pour vous nourrir sainement pendant les fêtes, vous profiterez de vos repas et ressentirez les bienfaits sur votre organisme d’avoir -un peu- modifié vos habitudes. On vous explique tout !

Conservez une alimentation diversifiée

À l’approche des fêtes, les aliments riches en sucres et en gras envahissent notre cuisine, les rayons du supermarché, parfois même notre lieu de travail. Difficile de ne pas succomber aux plats excessivement gras lorsqu’il fait froid et que l’on fête la fin de l’année. Difficile également de ne pas céder à la tentation du chocolat que l’on nous offre, que l’on achète, que l’on partage. Même si ce type d’alimentation est une parenthèse dans votre année et qu’il faut se faire plaisir, sachez raison garder pour ne pas le regretter. Prenez le réflexe de conserver durant toute cette période une alimentation diversifiée, riche en fruits et légumes frais comme en fibres. Durant les fêtes, votre système digestif est mis à rude épreuve et doit travailler beaucoup plus qu’à l’accoutumée si vous le remplissez d’aliments dont il n’a pas l’habitude. Cela peut engendrer fatigue et inconfort pour votre organisme. Pour éviter cela, gardez en tête de garnir à chaque repas votre assiette de fruits et légumes frais et n’oubliez pas les fibres qui faciliteront votre transit. D’ailleurs, pourquoi ne pas prévoir pour les apéritifs, des recettes faciles à concocter à base de légumes frais (carottes en bâtons, branches de chou-fleur, etc) et de fromage blanc pour des apéritifs plus légers mais rassasiants ?

 

côte à côte magazine

 

Modérez les portions

Si vous avez envie de vous faire plaisir avec des produits de fêtes riches en sucres et/ou en graisses, car vous n’avez pas envie de vous frustrer, faites le choix de tout goûter, sans dévorer. En d’autres termes, ayez le sens de la mesure ! Un peu de tout, mais rien en grande quantité. Ce sera d’autant plus facile si vous gardez une alimentation diversifiée avec des produits frais. Il vous suffit d’avoir le réflexe de remplir votre assiette de moitié à base de légumes frais et / ou cuisinés et l’autre moitié pour vous faire plaisir. Cela réduira les quantités d’aliments trop riches sans sentiment de frustration. D’ailleurs, n’oubliez pas que les légumes frais et les fibres sont vos meilleurs alliés car ils suscitent très rapidement un sentiment de satiété.

 

Ecoutez votre corps

Vous connaissez ce sentiment de trop-plein, celui que l’on a tous au moins une fois ressenti en milieu de repas de fêtes mais que l’on ignore à chaque bouchée supplémentaire ? Pourtant, après le repas, votre organisme peine à digérer, vous vous sentez épuisés, vous ressentez des ballonnements et parfois même la nausée. Pour éviter ce genre de désagréments, il suffit simplement d’adopter le réflexe très simple d’écouter son corps et sa faim. Et d’arrêter de manger lorsque vous n’en ressentez plus le besoin. Par exemple, cette bouchée supplémentaire qui n’est que de la gourmandise alors que vous ressentez votre ventre plein, n’est pas nécessaire. Ce deuxième chocolat que l’on vous tend alors que vous en avez déjà dégusté un, n’a pas besoin de finir dans votre estomac. Vous remarquerez qu’en vous arrêtant au bon moment, vous aurez pu manger de tout, sans cette sensation désagréable qui accompagne les excès.

 

N’oubliez pas de vous hydrater

Pendant cette période de l’année, toutes les occasions sont bonnes pour se retrouver, boire et manger en grandes quantités, prendre des apéritifs à rallonge, un digestif en fin de repas.

La nourriture, très riche, durant les fêtes est très souvent accompagnée de boissons alcoolisées. Entre le champagne à l’apéritif et les vins que l’on prévoit pour les convives pendant le repas, notre foie déborde rapidement. Si déguster une coupe de champagne peut être agréable, on vous conseille par la suite, d’opter pour un verre d’eau ou une boisson gazeuse avec un trait de citron. De même pendant le repas, pensez à toujours remplir votre verre d’eau et le boire, car le vin n’est pas un hydratant ! Pour profiter des grands crus de votre hôte, buvez-en un verre, un seul est suffisant et alternez avec votre eau. Cela vous permettra de savourer votre vin avec plaisir. Durant les fêtes, nous avons plutôt tendance à manger qu’à nous hydrater, or notre corps en a tout autant besoin. Gardez près de vous une bouteille d’eau minérale et fixez-vous l’objectif de la boire entièrement. Vous aurez d’ailleurs sans doute moins faim si vous vous hydratez correctement !

 côte à côte magazine

En adoptant ces reflexes, vous traversez la période des fêtes en ayant conservé une alimentation saine et équilibrée, sans excès et sans frustration. Et même si le coin du feu et les siestes sont des moments à privilégier, n’oubliez pas de conserver trente minutes d’activité physique chaque jour pour vous sentir bien dans votre corps.