Prévention : quels spécialistes consulter ?

Notre capital santé est notre bien le plus précieux ! À tous âges et à toutes les étapes de notre vie, il est important de prévenir les maux auxquels nous pouvons tous être confrontés. Des petites maladies anodines au cas les plus sérieux, il est important de savoir à qui s’adresser pour une meilleure prise en charge. Comment préserver ce capital santé et qui consulter ? Voici quelques conseils pour rester en pleine forme grâce aux spécialistes dédiés à votre santé !

coeur-sante

Jusqu’à 30 ans

Comme l’indique l’INPES, 96% des 15-30 ans se déclarent en bonne santé ! Jusqu’à trente ans, on s’adresse généralement à un médecin généraliste pour les maux du quotidien. Pourtant, au-delà des petites maladies passagères qui peuvent survenir, il ne faut pas hésiter à demander à son médecin généraliste un bilan de santé complet. Une simple prise de sang permet de déceler des carences qui peuvent passer inaperçues mais engendrer des soucis que l’on ignore trop souvent (fatigue, anémie). Ces indices révélateurs peuvent permettre d’améliorer facilement votre quotidien. Les résultats d’une prise de sang peuvent aussi mieux vous orienter sur votre alimentation, en cas de découverte de diabète ou de cholestérol notamment. A cette période de la vie, il est plus simple d’adapter sa consommation pour prévenir l’avenir.

Il est par ailleurs primordial pour chaque jeune femme d’être régulièrement suivie par un gynécologue. Ce spécialiste est le partenaire clé de la prévention féminine, il peut découvrir à temps des maladies indétectables à l’œil nu et parfois même indolores.

Enfin, un dépistage du VIH et des maladies sexuellement transmissibles est une démarche qu’il ne faut pas négliger. C’est un test rapide, anonyme et gratuit qui doit être pris avec sérieux et sans complexes !

Entre 30 et 50 ans

C’est la période de notre vie où le rythme professionnel et familial s’intensifie et requiert toute notre énergie et notre disponibilité. C’est aussi pendant cette période que l’on a le plus tendance à s‘oublier. Et pourtant il est important de prendre le temps d’écouter son corps et son esprit.

Durant cette tranche de vie, notre consommation alimentaire est étroitement liée à notre rythme professionnel : des repas sur le pouce, irréguliers, où l’on a tendance à opter pour un sandwich plutôt qu’un plat préparé à la maison. Ces mauvaises habitudes ont un résultat immédiat sur notre poids et peuvent engendrer des carences alimentaires. N’hésitez pas à consulter un nutritionniste pour une alimentation guidée et personnalisée. Ce professionnel de santé propose des clés pour adapter son alimentation à son rythme de vie. D’ailleurs ce spécialiste vous recommandera certainement, parallèlement à un régime alimentaire adapté, d’avoir une activité physique. Pratiquée régulièrement, elle apporte des bienfaits à votre corps et vous libère de votre stress.

Par ailleurs, les ostéopathes et kinésithérapeutes sont vos meilleurs alliés pour soulager de nombreuses douleurs physiques. Ils vous aident à corriger les mauvaises postures que l’on répète quotidiennement et vous libèrent des tensions accumulées.

Le dentiste, quant à lui, est un spécialiste bien délaissé. Souvent, on le contacte trop tard, lorsque le mal est déjà là ! Pourtant, un contrôle régulier et généralement indolore, permet d’éviter de nombreux désagréments ou une rage de dents. Une visite au moins tous les deux ans est fortement conseillée.

 

À partir 50 ans

À partir de 50 ans, notre corps évolue comme nos besoins. Femmes et hommes rencontrent des problématiques de santé parfois spécifiques qui nécessitent de s’adresser à des spécialistes.

Pour les femmes

Afin de prévenir tout risque de cancer du sein et bénéficier d’un dépistage, l’Assurance Maladie propose une mammographie gratuite tous les deux ans dès l’âge de 50 ans. C’est en effet l’âge auquel les femmes sont les plus exposées à cette maladie. La mammographie est un moyen efficace, simple et gratuit, réalisée par un radiologue, afin de détecter un cancer du sein le plus tôt possible. Avant 50 ans, une mammographie peut être prescrite par votre généraliste ou votre gynécologue. C’est aussi à un gynécologue qu’il faut s’adresser pour obtenir conseils, écoute et traitements afin de traverser l’étape parfois compliquée de la ménopause qui survient généralement à cette période de la vie.

Pour les hommes

Dès 50 ans, il est recommandé pour les hommes, notamment ceux ayant des antécédents familiaux, de procéder à un dépistage du cancer de la prostate. D’abord en consultant un médecin généraliste qui vous orientera le cas échéant vers un urologue. Ce spécialiste de l’appareil urinaire traite les maladies qui s’y rapportent : calculs urinaires, malformations, tumeurs et incontinence. Il est important de le rencontrer dès lors que certaines manifestations douloureuses apparaissent afin d’anticiper des maux sévères.

Pour tous

Il faut s’y résoudre malheureusement, après 50 ans, notre vue a tendance à baisser et l’on éprouve parfois une forme d’inconfort à la lecture ! Afin de corriger cette altération naturelle et pour bien distinguer « correction » de « pathologies de la vue », il est utile de consulter un ophtalmologiste. Détectés au plus tôt, les troubles de la vue peuvent être facilement traités et permettre ainsi d’enrayer les maux qui y sont liés : migraines ou yeux qui piquent par exemple. Parallèlement à la consultation d’un spécialiste, voici quelques conseils pour prendre soin de votre vue.

 

picto-sante

Pour les seniors

Après 65 ans, notre corps devient plus sensible et il est indispensable d’être suivi de près afin de profiter de la vie en pleine possession de ses moyens.

Au terme de notre activité professionnelle, nous avons tendance à nous sédentariser davantage, parfois à perdre l’appétit ou bien, au contraire, à ne plus le maîtriser du tout. Faire appel à un diététicien ou à un nutritionniste peut vous permettre d’apprendre à mieux gérer votre alimentation et à prévenir de risques de dénutrition ou d’excès alimentaires.

Fractures fréquentes, articulations douloureuses, douleurs persistantes malgré la prise d’anti-inflammatoires, dès l’apparition de ces symptômes, adressez-vous à un rhumatologue. Ce spécialiste des articulations, des os, des muscles et de la colonne vertébrale est à votre écoute pour prévenir, diagnostiquer et guérir ces maux corporels.

Si vous êtes sujets à des troubles du sommeil, de la mémoire, du langage, parlez-en avec votre médecin généraliste qui vous adressera à un neurologue s’il considère que cela est nécessaire. Le neurologue est un spécialiste du cerveau et des maladies du système nerveux, il s’attache à étudier le bon fonctionnement de votre système sensitif, cognitif et moteur.

En d’autres termes, à chaque étape de notre vie, il existe des spécialistes dédiés à la prévention, à l’écoute et à la guérison de nos maux. Il faut savoir écouter son corps et son esprit et ne pas hésiter à les consulter régulièrement. Anticiper et prévenir pour guérir rapidement !