Allaitement : comment choisir un tire-lait ?

Tout comme deux tiers des mamans à la maternité, vous désirez allaiter votre nouveau-né mais vous ne savez pas comment vous y prendre ? Voici quelques conseils pour bien vivre cette expérience.

La tétée du lait maternel

Une durée d’allaitement maternel en France trop courte

Aujourd’hui, le choix d’allaiter ou de donner le biberon à son enfant revient à chaque parent. C’est une décision personnelle qui ne doit pas être source d’angoisse. Les siècles précédents, l’allaitement maternel était essentiel pour nourrir les enfants. Puis, l’arrivée du biberon a bouleversé les pratiques : les durées et les fréquences des tétées ont diminué. Depuis dix ans, cependant, on observe une hausse des femmes qui allaitent à la naissance de l’enfant. Mais même si ce taux d’allaitement monte en flèche, les françaises abandonnent vite l’aventure au cours des premières semaines. Les causes sont nombreuses : le manque de préparation pendant la grossesse, la fatigue ou encore la reprise du travail.

Biberon de lait

Les vertus de l’allaitement

Pourtant, les vertus de l’allaitement sont nombreuses, pour l’enfant comme pour la mère. Le premier argument en faveur de l’allaitement est la qualité du lait maternel. Ce dernier contient les vitamines, sels minéraux et protéines adaptés au bébé pour grandir et évoluant aussi bien pendant la tétée qu’au fil de la croissance du nourrisson. Le lien tissé avec la mère est également fort et le toucher induit par la tétée joue un rôle important dans la prise de connaissance du monde pour le bébé. Du côté des mamans, l’allaitement diminuerait le risque de certains cancers (ovaire et du sein) et d’ostéoporose. Contrairement aux idées reçues, l’allaitement n’abime pas les seins et ne fait pas grossir, il ne faut en aucun cas manger plus pour produire du lait, mais continuer à avoir une bonne alimentation.

Allaitement maternel

Continuer à allaiter malgré les contraintes

Au regard de ces vertus, il y a également des contraintes qui se posent, comme celle d’être toujours disponible pour le bébé lorsqu’il a besoin de téter. Difficile à envisager quand la mère doit par exemple reprendre le travail ou s’absenter quelques jours. La solution consiste alors à tirer son propre lait à l’aide d’un appareil électrique ou manuel et de le présenter au bébé grâce au biberon. Le tire-lait fonctionne comme une pompe avec une ventouse intégrée qui va venir recueillir le lait du sein. Si le geste induit par le tire-lait peut paraître peu naturel et douloureux, il convient de le relativiser pour faire en sorte que la tétée se passe au mieux. Aussi, il faut attendre au moins quatre jours après la naissance avant d’utiliser ce type d’appareil car le colostrum, le lait de fin de grossesse, n’est pas facile à prélever. De plus, la succion du sein et du biberon est différente, l’enfant peut prendre plusieurs jours voire plusieurs semaines pour bien téter. Si vous introduisez trop tôt dans sa routine le biberon, il risque de téter avec plus de difficulté et même blesser le mamelon.

Tire lait manuel

 Quel tire-lait choisir ?

Ce choix dépend bien sûr des besoins et des préférences de la maman. Par exemple, pour poursuivre l’allaitement pendant la reprise du travail, ce qui implique de retirer le lait contenu dans le sein régulièrement, le tire lait électrique va être plus pratique. En effet, non seulement l’imitation de la succion du bébé est plus agréable, mais c’est aussi un appareil rapide et efficace, souvent préféré des mamans. À contrario, le tire-lait manuel est un excellent allier pour une utilisation ponctuelle. Il ne prend pas de place et à la différence du tire-lait électrique, il ne fait pas de bruit, ce qui est davantage propice pour la sortie du lait. En revanche, il implique de pomper à la main ce qui peut être assez pénible, surtout si la production de lait de la maman est faible. Enfin, sachez que le tire-lait électrique, au coût moins abordable, est disponible à la location.

Comment conserver le lait maternel ?

Pour stocker le lait maternel, il faut utiliser des biberons stérilisés et fermés hermétiquement. Il est possible de le conserver à température ambiante, au réfrigérateur ou au congélateur. La technique de stockage dépend évidemment du temps pendant lequel on souhaite garder le lait. Ainsi, à température ambiante (19 à 22°), le lait se conserve maximum 6 heures contre 8 jours au réfrigérateur (0 à 4°). À noter, le lait congelé perd certains de ses facteurs anti-infectieux mais sa durée de conservation est longue : de trois à quatre mois. La décongélation devra s’effectuer en plaçant le lait dans le réfrigérateur plusieurs heures avant sa consommation. Il ne faut surtout pas passer ce lait au micro-onde car sa qualité pourrait être altérée.

En résumé…

–  L’allaitement est une décision personnelle qui ne doit pas culpabiliser les mamans qui ont décidé de nourrir leur bébé au biberon

– La tétée est reconnue pour avoir des effets bénéfiques sur le bien être et la santé du bébé et de la mère

– Pour ne pas être contrainte d’abandonner l’allaitement, il existe les tire-laits qui imitent la succion de l’enfant et permettent de recueillir le lait maternel