Cancer colorectal : l’importance du dépistage

Le cancer colorectal est l’un des cancers les plus répandus dans le monde. En France, il touche chaque année 43 000 personnes. Mais un dépistage précoce permet de le soigner dans 9 cas sur 10. Explications.

douleurs-a-l-estomac

Qu’est ce que le cancer colorectal ?

Le cancer colorectal est un groupe de cellules malignes qui apparaissent dans le colon ou le rectum. Dans 60 à 80 % des cas, ce type de cancer se manifeste par une ou plusieurs excroissances aussi appelées adénomes ou polypes. L’évolution vers la tumeur cancéreuse étant lente (10 ans en moyenne), les lésions pré-cancéreuses peuvent être retirées dès qu’elles sont détectées.

Quelles sont les causes ou les facteurs de risques ?

L’âge est probablement le facteur de risque le plus important : 9 personnes touchées sur 10 ont plus de 50 ans, d’où la nécessité de procéder tous les deux ans à des dépistages réguliers. Les habitudes de vie peuvent aussi expliquer l’apparition de la maladie. Ainsi, une alimentation trop riche en graisses animales, la consommation excessive d’alcool, de tabac ou encore la sédentarité sont des facteurs aggravants, tout comme les antécédents personnels et familiaux : les affections inflammatoires chroniques de l’intestin, certaines maladies génétiques (comme la polypose adénomateuse familiale) ou un cancer colorectal dans la famille contribuent à l’accroissement du risque.

Existe-t-il des symptômes et si oui, quels sont ils ?

Lorsque la maladie apparaît, les symptômes restent parfois invisibles. En l’absence de dépistage, et si la maladie se développe dans les tissus et les organes voisins, certaines affections surviennent alors : diarrhée, constipation, sang dans les selles, saignements, douleur et inconfort du rectum, gaz, ballonnements etc… Ces signes ne sont pas systématiquement reliés au cancer colorectal mais peuvent alerter sur une autre maladie. Un rendez-vous chez votre médecin permettra de préciser le diagnostic.

Comment se déroule le dépistage ?

Le programme de dépistage national du cancer colorectal est destiné à tous les français âgés de 50 à 74 ans. Il se déroule tous les deux ans. Un courrier vous invite à prendre rendez-vous chez votre médecin traitant. Si celui-ci le juge utile, il vous remet un kit de dépistage comprenant le test et vous explique de quelle façon l’utiliser. Les résultats sont rapides. Si vous avez 50 ans mais que vous n’avez pas reçu votre courrier d’invitation au test de dépistage, demandez conseil à votre médecin ou contactez l’Assurance Maladie au 3646 (service gratuit + coût de l’appel).

Comment utiliser le kit de dépistage ? Découvrez la vidéo explicative en cliquant ici.

Si le résultat du test de dépistage est positif, qu’est ce que ça signifie ?

Si le test est positif (dans 4 % des cas), cela ne signifie pas nécessairement que des lésions cancéreuses ont été détectées mais que du sang était présent dans l’échantillon. Pour en identifier l’origine, votre médecin vous rapprochera d’un spécialiste afin d’envisager une coloscopie. La coloscopie est un examen approfondi de l’intérieur de l’intestin ; il décèle d’éventuels polypes afin qu’ils soient retirés.

Dans 96 % des cas, le résultat du test est négatif, ce qui signifie qu’aucune trace de sang n’a été retrouvée dans les selles. Attention : il arrive cependant que certains polypes ne soient pas détectés s’ils ne saignent pas. En cas de douleurs abdominales persistantes ou de troubles digestifs récurrents, adressez-vous à votre médecin.

Pour aller plus loin

Cancer Info : un service proposé par l’Institut national du cancer en partenariat avec la ligue contre le cancer et un groupe d’associations.

Tél. 0805 123 124 (service et appel gratuits).

L’Institut national du cancer vous propose des dossiers complets classés par types de cancers et répond à une multitude de questions autour de la maladie.

Le centre régional de coordination des dépistages des cancers (si vous n’avez pas reçu votre courrier vous invitant au dépistage).