Comment utiliser les huiles essentielles ?

Nous retrouvons Aude Le Bas, naturopathe. Après nous avoir parlé de l'utilité des produits naturels dans le cadre de soins de santé, elle nous parle aujourd'hui plus précisément de l'aromathérapie.

Aude, comment recourir à l’aromathérapie ?

La porte d’entrée de l’aromathérapie, la voie d’accès la plus facile est la diffusion. Elle ne nécessite ni ingestion, ni application. Première étape : choisir un diffuseur avec une capacité de nébulisation, c’est-à-dire équipé d’une membrane qui permet de ioniser eau et huiles essentielles. On préserve ainsi l’intérêt des molécules actives des huiles essentielles, sans les brûler. Il s’agit donc de bien s’assurer que le diffuseur soit doté de cette technologie. Ensuite, il suffit de choisir les huiles à diffuser en fonction de ses besoins. Nous avons par exemple développé 4 synergies pour diffuseur :  anti-stress, nuit calme, assainissant, système immunitaire. C’est l’idéal si on n’est pas à l’aise avec les huiles essentielles. Elles sont prêtes à l’emploi, à mettre dans le diffuseur, et pour tout public.

Justement, quels sont les publics intéressés par l’aromathérapie ?

Ils sont nombreux, particuliers comme professionnels. Dans les entreprises, la diffusion d’huiles essentielles, au-delà de son intérêt olfactif, limite virus et microbes. On a de plus en plus de demandes en EHPAD (Établissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes), dans les collectivités, en crèches. On est d’ailleurs en train de finaliser un produit spécifique aux EHPAD pour diffuser dans les couloirs, les salles diverses, les chariots de soin ou de ménage. Objectif : apporter un confort olfactif et assainissant.

aromatherapie

L’aromathérapie entre également peu à peu dans les soins à la personne. Des infirmier(e)s et des pharmaciens commencent à faire entrer l’aromathérapie dans les soins du corps. Par exemple, les huiles essentielles, mélangées à un corps gras ou à un gel d’aloe vera, s’utilisent en application sur la peau pour traiter les escarres et les problèmes dermatologiques. Pour en savoir plus, il ne faut pas hésiter à demander une formation à son enseigne de matériel médical, comme DISTRI CLUB MÉDICAL.

Y-a-t-il des risques liés à l’utilisation de ces produits ?

Dans une huile essentielle, il y a entre 50 et 200 molécules actives. Elles sont donc très puissantes.

De manière générale, la grande précaution d’emploi, c’est d’éviter le contact avec les yeux. Il est d’usage de ne pas utiliser les huiles essentielles pour les femmes enceintes et les enfants de moins de six ans, même si certaines huiles peuvent en fait être recommandées. L’important, c’est de connaître l’usage de chaque huile. On évite les trois premiers mois de la grossesse, et on s’informe ensuite pour savoir quelles huiles on peut utiliser.

Dernière chose, les huiles essentielles sont victimes d’un abus de langage : elles ne sont pas huileuses mais hydrophobes, elles surnagent sur l’eau. Il faut donc les mélanger, ne pas les utiliser pures et rester dans des dosages physiologiques (quelques gouttes).

orange-aromatho

Quand peut-on utiliser les huiles essentielles ?

On peut recourir à l’aromathérapie dès les premiers maux (respiratoires, digestifs…) ou en prévention, par exemple à l’arrivée de l’hiver et de ses nombreux virus. Nos organismes sont de plus en plus résistants aux antibiotiques, ce type de produits naturels peut donc nous aider à ne pas en abuser. Le jour où il y a une problématique plus lourde, on peut faire appel à la médecine conventionnelle avec des résultats effectifs.

Une recette à base d’huiles essentielles à nous recommander pour cet été ?

Oui, voici une bonne astuce pour l’été : mélangez du Green Chocs et une huile essentielle de lavande, de géranium ou d’immortelle, et de l’huile végétale de millepertuis pour traiter les coups de soleil et piqûre d’insectes. C’est une base idéale pour toute la famille, pour la promenade, la plage. On évite ainsi l’utilisation de crèmes remplies de produits de synthèse !

 Merci à Aude pour ses précieux conseils ! Bel été à tous.