J’aménage mon intérieur pour me sentir en sécurité

Au fil des années, la vigilance des séniors tend à diminuer et les accidents domestiques peuvent survenir sans crier gare. En cause, l’intérieur des habitations, souvent jonché de dangers invisibles. Pour se sentir en sécurité et conserver son autonomie, il est parfois nécessaire de repenser son lieu de vie. Voici quelques conseils adaptés et liens utiles.

J’aménage mon intérieur pour me sentir en sécurité

Votre habitation : un lieu rempli de pièges

Votre maison est votre cocon. C’est ici que vous vivez la plus grande partie de votre temps, que vous recevez vos amis, votre famille ou le personnel médical qui s’occupe de vous. C’est aussi le lieu où les aménagements que vous avez engagés il y a plusieurs années ne sont pas toujours adaptés à votre mobilité actuelle. De nombreux objets ou meubles amassés peuvent ainsi représenter un danger lors de vos déplacements.

Saviez-vous qu’avec les enfants, les personnes âgées sont les plus touchées par les accidents domestiques ? Les chutes par exemple, représentent 80% des accidents domestiques des séniors*.

Faisons ensemble le tour de votre lieu de vie afin de déjouer les “pièges existants” et vous apporter quelques conseils pratiques.

L’entrée

L’entrée est un lieu stratégique, dans la mesure où elle assure le passage aussi bien des habitants de la maison que des invités. Il est important de ne pas l’encombrer de meubles. Vous éviterez ainsi de vous blesser en les heurtant. Par ailleurs, l’éclairage de cette pièce vous oblige souvent à actionner les interrupteurs manuellement, ce qui n’est pas très pratique, notamment lorsque vous êtes chargé (courses, sacs…). N’hésitez pas à installer un détecteur de mouvements. Dès que vous pénétrerez dans cette pièce, il activera la lumière. Pensez aussi à privilégier le visiophone : très pratique pour identifier le visage des personnes qui sonnent chez vous. En cas de problème d’audition, sachez qu’il existe des sonneries avec amplificateur.

Le salon – salle à manger

C’est ici que vous passez la plus grande partie de vos journées. Les risques sont par conséquent plus élevés. Dans cette pièce, les fils des rallonges courent souvent au sol. A la moindre inattention, c’est la chute assurée. Pour éviter l’accident, fixez des range-fils au bas du mur.

Par ailleurs, méfiez-vous des tapis, ils peuvent vous faire glisser et chuter. Fixez-les au sol avec de l’adhésif double-face.
Si des escaliers mènent aux chambres ou au sous-sol, installez des nez de marches antidérapants. De même, prévoyez une deuxième rampe le long des escaliers. Cette installation vous assurera un meilleur équilibre et renforcera votre sécurité.

La cuisine

La cuisine est une pièce accidentogène. Une seconde d’inattention augmente les dangers. Si vous aviez l’habitude de cuisiner au gaz, nous vous conseillons de faire installer des plaques à induction. En passant votre main dessus, ces plaques ne brûlent pas. Par ailleurs, votre four ainsi que l’ensemble des placards doivent être situés à votre hauteur. Enfin, pour ne pas vous fatiguer lorsque vous transportez vos plats de la cuisine au salon, investissez dans une petite table roulante.

La chambre

Pour un meilleur confort, vérifiez que votre matelas de lit soit situé à la hauteur de votre genou.

J’aménage ma chambre à coucher.

S’il est trop en hauteur ou au contraire trop bas, vous risquez de vous blesser en glissant ou tombant. En cas d’urgence, nous vous conseillons d’avoir un téléphone à portée de main. D’autres informations sur l’aménagement de votre chambre sont à retrouver ici.

La salle de bains – toilettes

La salle de bains est le lieu le moins sûr de la maison. Pour éviter tout risque d’accident, investissez dans des revêtements de sol antidérapants. Si vous êtes équipé d’une baignoire, il existe des planches de bains pour s’asseoir confortablement. Souvent, elles sont associées à des barres d’appui. Vous préférez la douche ? les douches à l’italienne sont pratiques car elles peuvent être conçues pour accueillir un siège réglable.

J’aménage ma salle de bain : douche, baignoire adaptées.

Concernant les toilettes, sachez que les barres d’appui peuvent également se fixer sur le mur. Enfin, un réhausseur limitera la flexion de vos jambes lorsque vous vous asseyez ou vous relevez.

Un spécialiste à votre service

N’hésitez pas à contacter un-e ergothérapeuthe. Ce spécialiste est en mesure de vous préconiser tous les aménagements possibles à votre domicile pour vous y sentir mieux et en sécurité.

Des aides financières pour aménager votre intérieur

Que vous envisagiez des travaux de chauffage, d’isolation ou d’aménagement, l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat) est à votre disposition et peut vous aider. Des subventions sont versées sous certaines conditions et peuvent vous permettre notamment de poser des volets roulants automatisés, d’adapter votre éclairage pour éviter le risque de chutes ou encore de réaliser des travaux d’adaptation (surélever ses toilettes, installer une douche à l’italienne, etc…)

*INPES Santé Publique