Je ne trouve pas de médecin traitant : quelles solutions ?

Votre médecin part à la retraite et n’est pas remplacé ? Vous vous installez dans une nouvelle région et peinez à trouver un généraliste qui accepte une nouvelle patientèle ? Voici quelques conseils éclairés pour mettre toutes les chances de votre côté.

C’est le grand paradoxe de notre époque : depuis 2012, la France n’a jamais compté autant de médecins en activité : 225 000 en janvier 2018, soit 10 000 de plus qu’en 2012, des chiffres qui s’expliquent en partie par un numerus clausus plus souple. Ces données pourraient sembler encourageantes, et pourtant, elles cachent une cartographie médicale bien plus complexe, qui évolue au gré de multiples mutations : ainsi, les médecins travaillent différemment. Ils se spécialisent et sont plus nombreux à privilégier le salariat. Pendant ce temps, dans les cabinets privés, le nombre de généralistes diminue de 3,5 %[1]. Et l’accessibilité aux soins demeure plus difficile dans les communes rurales éloignées des grands pôles urbains. Dans un tel contexte, trouver un médecin généraliste qui accepte de devenir votre médecin traitant peut se révéler délicat.

Les atouts d’un médecin traitant

Personnage clé dans le parcours de soins, le médecin traitant permet une meilleure prise en charge par la Sécurité Sociale. C’est le premier interlocuteur de votre santé, il connaît votre dossier médical, le tient à jour, vous propose des soins adaptés et vous oriente si nécessaire vers un spécialiste. Par ailleurs, sa consultation est remboursée à 70% par la CPAM (- 1 € de participation forfaitaire) s’il est conventionné secteur 1. Sans médecin traitant, 30 % de la consultation est remboursée, une contrainte qui pousse certains séniors à renoncer aux soins.

Les pistes pour trouver un médecin traitant 

Vous cherchez un médecin traitant dans votre périmètre d’habitation ? Plusieurs possibilités s’offrent à vous :

En tout premier lieu, rendez-vous dans les cabinets des médecins généralistes situés près de chez vous. Expliquez votre situation et demandez à intégrer la patientèle du médecin. Une autre possibilité consiste à prendre rendez-vous sur une plateforme de médecins en ligne. Choisissez une consultation avec un généraliste. Si vous êtes satisfait(e), demandez-lui s’il accepte de devenir votre médecin traitant. Enfin,  n’hésitez pas à solliciter l’aide d’un professionnel de santé avec lequel vous êtes en contact (pharmacien, kiné), qui pourra vous recommander auprès d’un confrère ou d’une consœur.

Quelles solutions si tous les médecins contactés refusent ?

Essayez d’élargir votre zone de recherche aux localités voisines. Si vous vous heurtez de nouveau à des refus, prenez contact avec votre CPAM. Sur le site de l’Assurance Maladie, il est possible de choisir des médecins conventionnés situés à proximité de votre domicile.

– Déposer une réclamation à la CPAM

En cas de refus répétés de médecins, il est possible de déposer une réclamation auprès de la CPAM. Si celle-ci n’est pas suivie de réponse, contactez le médiateur de la CPAM.

– Le médiateur de la CPAM : un atout clé

Le médiateur de la CPAM assure le relais sur votre dossier jusqu’à sa résolution et veille à ce qu’une réponse vous soit apportée. Attention cependant : il ne peut pas vous garantir un nouveau médecin traitant ; il propose simplement les solutions les plus justes possibles. Pour toute prise de contact, adressez un courrier sur papier libre en cliquant ici et envoyez-le au médiateur de votre CPAM. Un questionnaire de difficultés d’accès à un médecin traitant peut être joint à votre courrier. Téléchargez-le en cliquant sur ce lien.

Et la télémédecine dans tout ça ?

Le déploiement de nouvelles méthodes de télémédecine est une voie nouvelle dans l’accès aux parcours de soins. Elle rencontre d’ailleurs des succès encourageants et permet aux médecins généralistes et spécialistes de proposer une prise en charge et un suivi rapide des patients, évitant les déplacements inutiles ou les recours aux urgences. Attention : le diagnostic sera posé sans auscultation physique. Pour en savoir plus, cliquez ici.


[1] DREES, 2018.