Le stress, une fatalité ?

Vous êtes rapidement irritable au quotidien, vos nuits ne sont pas sereines et vous souffrez de maux de tête de manière fréquente ? Vous souffrez probablement de stress chronique comme 60% de la population française. Voici quelques clefs pour mieux comprendre le phénomène du stress et apprendre à le gérer !

Les origines du stress

Le « syndrome général d’adaptation » ou plus communément appelé état de stress est un état physique ou psychologique créé par des pressions extérieures quotidiennes ou des événements particuliers de notre vie auxquels nous sommes confrontés. Il n’est pas entièrement mauvais et peut parfois nous aider à faire mieux, à nous dépasser. Cependant, pour nombre d’entre nous, le stress est devenu un état « banal » et souvent, nous l’acceptons comme une fatalité sans en chercher ni les causes, ni les moyens de s’en défaire. Notre quête perpétuelle du mieux, qui nous incite à être performant au travail comme dans notre sphère privée, peut parfois engendrer des maux au quotidien.

Face au stress, nous sommes tous différents et le point du « trop » peut se situer à des niveaux tout à fait différents pour chaque personne.

Vie professionnelle, vie familiale et vie sociale nous demandent beaucoup d’énergie au quotidien, le secret réside dans l’équilibre qui nous convient, situé entre un temps pour soi et les temps accordés aux autres. Et pour déceler ce point d’équilibre, il est primordial de savoir reconnaître les signes et les symptômes liés au stress.

 

Les différents symptômes : comment les reconnaître ?

Il existe différentes catégories de signaux qui devraient vous interpeler et vous permettre de réaliser que vous êtes en état de stress :

 

  • Les symptômes cognitifs vont apparaître au niveau de la mécanique de l’esprit : troubles de la mémoire, difficultés à se concentrer, pensées négatives…
  • Les symptômes émotionnels vont avoir un impact sur notre humeur. Ils modifient notre manière d’agir en fonction des évènements extérieurs. Cela peut s’exprimer par une vie sociale fragilisée et une tendance à s’isoler ou par un sentiment de tristesse permanent qui peut s’accompagner de colère où d’irritabilité.
  • Les symptômes physiques et physiologiques se détectent par votre corps qui somatise. Votre corps vous alerte par différentes douleurs inhabituelles, votre cœur palpite ou vous avez la sensation d’avoir le cœur serré. Le stress peut également avoir une incidence sur la perte de libido ou créer des problèmes digestifs.
  • Les symptômes du comportement vont engendrer des troubles au quotidien tel qu’un sommeil déréglé fait d’insomnies ou au contraire d’hypersomnie; une l’alimentation compliquée avec apparition de boulimie ou au contraire un grand manque d’appétit; dans certains cas, le stress peut générer la consommation d’alcool, de tabac et/ou de drogues de manières excessives.

 

Comment mieux gérer son stress ?

La gestion du stress réside dans sa capacité à respecter ses émotions, ses pensées, son environnement et son rythme.

Voici quelques outils pour mieux adapter votre quotidien et gagner en sérénité :

 

  • Communiquez

Souvent, notre stress peut naître de notre incapacité à exprimer nos émotions. La crainte d’ennuyer, de passer pour un idiot, l’envie de ne pas déranger nous force à réprimer nos émotions. Pourtant, parler s’avère être le meilleur moyen de se défaire des nœuds qui nous entourent et entravent notre bien-être. Il ne faut jamais considérer que l’autre n’est pas enclin à nous écouter. Faites part des obstacles auxquels vous faites face dans votre travail et dans votre vie personnelle pour faire le tri dans vos pensées, et mieux les analyser en prenant ce recul nécessaire. Faites le test et vous vous sentirez rapidement mieux !

  • Apprenez à mieux gérer votre temps

Souvent, le manque de temps est l’une des premières causes de stress. Un rythme effréné peut créer des angoisses car nous avons l’impression de ne plus maîtriser notre rythme. Pourtant, en ayant un planning personnel, en anticipant, vous gagnerez du temps pour vous, tout simplement. Préparer ses vêtements la veille pour le lendemain, préparer son petit déjeuner la veille au soir, vous permettra de gagner de précieuses minutes sur votre agenda.

Profitez-en pour avancer l’heure de votre réveil de quinze minutes et débutez la journée par une courte séance de méditation qui vous permettra d’entamer votre journée de la meilleure des manières.

  • Mangez sainement

Ayez une alimentation équilibrée pour apporter toutes les vitamines et nutriments nécessaires à votre corps. Des carences alimentaires peuvent également causer du stress et susciter des fringales incontrôlables pendant lesquelles vous vous jetez sur la nourriture sans conscience. Prenez le temps de vous concocter des petits plats équilibrés le week-end pour ne pas vous contenter d’un sandwich à la pause déjeuner. De même, prenez le temps de savourer votre repas, il doit être à lui seul un moment de détente. Faites une pause d’écrans (téléphone ou ordinateur) le temps de ces pauses pour vraiment décrocher sainement.

  • Dormez bien

Le manque de sommeil est sans nul doute l’un des facteurs importants du stress. Respectez votre horloge biologique et vos besoins en heure de sommeil. Lorsque le soir arrive, c’est dès le premier bâillement que vous devriez aller vous coucher. Et si vous avez du mal à vous endormir, préparez-vous des tisanes apaisantes à base de verveine ou de camomille. Vous pouvez également profiter des vertus des huiles essentielles de lavande, de basilic ou d’orange douces préconisées pour bien dormir.
Pensez également à vous défaire de tous les écrans avant de vous endormir car leur lumière est néfaste pour le sommeil.

Enfin, endormez vous avec des pensées positives, pensez à tout ce que vous avez réussi à entreprendre dans la journée et aux projets qui vous animent. S’endormir en visualisant des choses heureuses vous aidera à vous endormir plus sereinement.

Avec ces quelques outils pour mieux comprendre et lutter contre le stress, vous profiterez de votre vie plus sereinement !
Il est aussi conseillé de se faire aider un psychothérapeute, n’hésitez pas à consulter !