L’hypertension artérielle : attention à votre santé !

60% des 60 ans et plus sont touchés par l’hypertension. Mais derrière ce chiffre officiel élevé se cache une réalité bien plus inquiétante : celle de milliers de français hypertendus qui s’ignorent, faute d’avoir été diagnostiqués ; avec tous les risques qui en découlent pour la santé. Quels sont les signes d’une hypertension ? Est-il possible d’être moins tendu ? Si oui, quelles méthodes adopter ? Zoom sur ce fléau silencieux. En savoir plus

Qu’est ce que l’hypertension ?

L’hypertension, aussi appelée tension artérielle élevée, est une maladie au cours de laquelle les vaisseaux sanguins subissent en permanence une pression élevée, ce qui peut les endommager et créer des complications du type accidents vasculaires cérébraux ou AVC, problèmes rénaux, etc.

Deux chiffres sont importants pour mesurer la tension : le premier correspond à la pression systolique. La pression systolique est la pression maximale, quand le cœur se contracte et pousse le sang en direction des artères. Au repos, ce chiffre doit être inférieur à 14. Le deuxième correspond à la pression diastolique (pression minimale), quand le cœur se relâche et se remplit de sang. Ce chiffre doit être inférieur à 9.

Chez le médecin, la tension est indiquée par deux nombres : d’abord la pression systolique puis la diastolique. Ex : 13-8. Mais ces valeurs s’expriment aussi en centimètres de mercure (cmHg) ou millimètres de mercure (mmHg). Ex : 130-80 mmHg.

Quand la pression mesurée au repos est supérieure au seuil de 14 et de 9 (ou 140-90 mmHg), on parle d’hypertension artérielle. Fort heureusement, une prise médicamenteuse quotidienne, associée à une meilleure hygiène de vie, contribuent à diminuer l’hypertension.

Homme, femme, sommes-nous égaux face à l’hypertension ?

Selon le Comité de Lutte contre L’Hypertension Artérielle (CFLHTA), 15 millions de français souffriraient d’hypertension, mais 4 millions l’ignoreraient ou ne la traiteraient pas.
La tension est généralement plus élevée chez les hommes que chez les femmes (en moyenne 36,5% pour les hommes contre 25,2 pour les femmes). Cependant, avec l’âge, les pourcentages se rapprochent. L’une des explications est liée à la question des hormones féminines. Jusqu’à l’âge de 60 ans environ, elles permettent le maintien d’une tension artérielle satisfaisante chez la femme. Mais cet effet ralentit à la ménopause.

Entre 50 et 60 ans, une femme sur quatre souffre d’hypertension artérielle ; les chiffres passent à une sur deux après 60 ans, ce qui signifie que sur un plan statistique, la femme ménopausée rejoint progressivement l’homme en termes de risques et d’exposition aux accidents vasculaires cérébraux, insuffisance cardiaque ou infarctus du myocarde.

1 Source : Santé Publique France

Quels sont les signes qui peuvent alerter ?

L’hypertension est silencieuse ; elle agit parfois pendant des années en fragilisant les vaisseaux sans que personne ne s’en aperçoive. Dans certains cas, elle entraîne des complications graves comme des troubles cérébraux, rénaux ou cardiaques. Il est donc important de consulter son médecin généraliste, au moins 2 fois par an pour les séniors, afin de faire vérifier sa tension.

Cependant, certains signes liés à une pression trop forte sur les artères peuvent être constatés comme la fatigue, des maux de tête, des vertiges ou encore des palpitations. Les signes d’alerte peuvent également concerner des troubles visuels ou une sensation d’oppression à la poitrine. Dans ce type de situation, il est impératif de consulter son médecin généraliste au plus vite.

Quelles sont les causes de l’hypertension artérielle et comment les corriger ?

Certains facteurs favorisent l’hypertension artérielle :

– L’alimentation

Une alimentation trop riche en sel augmente les valeurs de la pression artérielle.

Notre conseil
Limitez votre consommation en supprimant le sel de l’eau de cuisson et en ôtant la salière de la table. Remplacez le sel par des épices.
Évitez par ailleurs de boire des eaux riches en sodium. De manière plus générale, mangez sain et équilibré. Privilégiez les huiles végétales, consommez des fruits et légumes et faites le plein de fibres.

– L’alcool

Une consommation régulière et importante d’alcool a des effets délétères aussi bien sur la tension que sur les artères.

Notre conseil
Ne buvez pas plus de 2 verres de vin chaque jour.

– Le stress

Bien que le stress ne puisse pas à lui seul être la cause d’une hypertension, il peut néanmoins contribuer à augmenter la pression artérielle.

Notre conseil
Vous êtes stressé(e), nerveux(se), angoissé(e) ? Apprenez à gérer vos émotions. La pratique d’une activité sportive ou de sessions de relaxation régulières peuvent vous permettre de favoriser la détente tout en diminuant les tensions.

– Le manque d’activité physique

La sédentarité et le manque d’activité physique ne sont pas les alliés d’une bonne tension. Nous savons désormais, au travers de nombreuses études scientifiques, que pratiquer une activité physique régulière, même douce, contribue à diminuer la pression artérielle.

Notre conseil
Faites 30 à 60 minutes d’activité physique modérée, plusieurs fois par semaine. Ces activités peuvent consister à se promener, à aller faire quelques courses à pied, pratiquer du vélo ou encore de la natation.

– Le tabac

L’association tabagisme-hypertension peut être très dangereuse pour le système cardiovasculaire. En effet, le tabac fait perdre aux artères leur élasticité. De manière générale, les fumeurs réguliers sont davantage sujets à l’hypertension.

Notre conseil
Il existe une multitude d’aides au sevrage sur le marché (patch, gommes). Ces aides pourront aider les plus accrocs à se débarrasser de leurs paquets. Par ailleurs l’hypnose est une technique souvent efficace dans la volonté d’arrêter le tabac.

ATTENTION : tous ces conseils de prévention ne remplacent pas une consultation chez votre médecin. Lui seul sera en mesure de décider si vous avez besoin d’un traitement médicamenteux afin de faire baisser votre tension artérielle.

Peut-on prendre sa tension seul(e) ?

Oui, avec un tensiomètre.

La pression artérielle connaît des variations. Elle augmente avec le stress et l’effort. En outre, certaines personnes ont été victimes dans le passé de troubles cardiovasculaires. Pour toutes ces raisons, il peut être important de prendre sa tension plusieurs fois par jour ou par semaine.

Pour ces types de profils particuliers, il est fréquent que les médecins recommandent de s’équiper d’un tensiomètre électronique. Il en existe de plusieurs types :

Les tensiomètres à bras : ils sont équipés d’une poche gonflable qui s’active au début de la prise, lorsque le bouton placé sur la machine est activé. Un écran affiche ensuite les mesures. Ces tensiomètres sont souvent préconisés par les médecins car ils sont placés près du cœur et facilitent la position appropriée du bras. Par ailleurs, les résultats sont souvent très fiables.

Les tensiomètres à poignet fonctionnent sur le même principe que les tensiomètres à bras, mais le brassard s’enroule cette fois autour du poignet.

DISTRI CLUB MEDICAL propose toute une gamme de tensiomètres électroniques ici.
Nos équipes de professionnels sauront vous conseiller. N’hésitez pas à contacter le magasin le plus proche de chez vous.