Nos conseils pour prévenir le diabète

Après 65 ans, 10 % des français en souffrent. Ils sont 20 % passés les 80 ans [1]. Une épidémie qu’il est possible d’endiguer en luttant contre les causes principales de la maladie : surpoids, sédentarité ou encore mauvaise alimentation. Quels sont les symptômes du diabète et de quelle façon prévenir son apparition ? Nos réponses aux questions que vous vous posez.

Qu’est-ce-que le diabète ?

Le diabète se manifeste par la présence de taux élevé de sucres dans le sang. On parle alors d’hyperglycémie chronique. Cette pathologie est avérée lorsqu’à deux reprises, la glycémie à jeun est égale ou supérieure à 1,26 g/l.

Est-il vrai qu’il existe plusieurs diabètes ?

Oui. Deux types de diabètes existent : le diabète de type 1 et celui de type 2.

Le type 1 est relativement rare puisqu’il ne concerne que 6 % des cas et affecte en grande majorité les jeunes. Dans le diabète de type 1, dont la survenue est souvent liée à des facteurs génétiques, le pancréas ne produit pas assez d’insuline, l’hormone qui régule et maintient un taux de glucose satisfaisant dans le sang.

Pour traiter la maladie, il est nécessaire de procéder à des injections d’insuline, d’y associer un éventuel traitement médicamenteux et d’adapter son régime alimentaire.

Le diabète de type 2 est le plus répandu. Il touche 92 % des malades et se déclare le plus souvent à partir de 40 ans. Contrairement au diabète de type 1, l’insuline continue d’être fabriquée par le pancréas mais son action est diminuée. On parle alors de « résistance à l’insuline ». Le glucose ne pénètre pas dans le corps et reste dans le sang avec des risques pour la santé.

Ce type de diabète est relié à plusieurs facteurs : la génétique ; mais aussi et surtout le mode de vie et l’état de santé général (surpoids, stress).

Quels sont les symptômes du diabète ?

Le diabète de type 2 peut rester silencieux pendant plusieurs années avant de se déclencher. On estime à 500 000 le nombre de français diabétiques qui s’ignorent [2]. Parmi les symptômes qui doivent alerter : une fatigue intense, la sensation de baisse d’énergie ou de faiblesse ainsi que la perte ou le gain de poids rapide. En outre, une soif fréquente, une vision trouble, des infections régulières ou encore des picotements ou des engourdissements sont autant d’indicateurs à prendre au sérieux. Parlez-en à votre médecin. Il vous expliquera l’importance de se faire dépister très régulièrement, surtout si l’un de vos parents souffre de la maladie.

Comment prévenir le diabète ?

Contrairement au diabète de type 1, les effets du diabète de type 2 peuvent être prévenus. Ils se déclenchent principalement lorsque le mode de vie sédentaire privilégie une alimentation sucrée et grasse. Il est donc tout à fait possible d’atténuer les risques en choisissant de vivre plus sainement, de pratiquer un sport et d’arrêter le tabac.

Que mettre dans mon assiette ?

C’est prouvé : une meilleure alimentation réduit la glycémie [3]. Privilégiez les produits complets (pâtes, pain, riz) ainsi que les fruits et les légumes. Poires, patates douces, avocats font partie des aliments à index glycémique bas : ils n’augmentent pas de façon sérieuse les taux de sucres dans le sang.

Pourquoi faire du sport ?

Si toutes les personnes obèses ne deviennent pas diabétiques, les 3/4 des patients diabétiques sont obèses. Il est donc impératif de faire du sport pour prendre soin de sa santé. Marcher 45 mn par jour permettrait aux diabétiques de type 2 de conserver un taux de sucre dans le sang dans les moyennes et de brûler 20 % de graisse de plus que les autres [4]. Autre conseil santé : optez pour des activités douces de type yoga ou méditation. Elles vous aideront à diminuer le stress, à l’origine de la libération d’hormones favorisant le diabète de type 2.

Et le tabac dans tout ça ?

Le tabac a des effets négatifs sur l’insuline et augmente le risque de complication du diabète en perturbant le transport du glucose vers les cellules. Aussi, il est impératif de se sevrer ; d’autant que l’absence de tabac durant 10 ans chez les hommes (et 5 chez les femmes) ramènerait le risque de diabète de type 2 au niveau de celui des non fumeurs [5].  

En résumé

Deux types de diabètes existent. Principalement génétique, le diabète de type 1 empêche le pancréas de produire assez d’insuline, l’hormone qui régule la glycémie. Dans le diabète de type 2 – qui peut lui aussi avoir des causes génétiques – l’insuline continue de fonctionner mais son action est diminuée. La science a montré que ce diabète résultait le plus souvent d’un ensemble de facteurs liés au mode de vie. Il est donc possible d’en atténuer ses effets en modifiant certaines de ses habitudes (alimentation plus saine, sevrage tabagique, pratique d’un sport). Après 40 ans, le dépistage est indispensable. Pour évaluer vos risques, un test est disponible en ligne ici. Il vous renseignera sur vos prédispositions au diabète de type 2 mais ne substituera pas à l’avis d’un médecin.


1 Santé Publique France.


2 Fédération des diabétiques.


3 Institute of Metabolic Qcience, Addenbrooke hospital, Cambridge.


4 University of Newcastle.


5 Cigarette smoking and diabetes mellitus: evidence of a positive association from a large prospective cohort study – International journal of Epidemiology, 2001 – IEA.