Nos conseils pour sécuriser votre salle de bains

Chaque année en France, près de 400 000 personnes chutent. Première cause de mortalité chez les plus de 65 ans, la chute se produit dans 46 % des cas dans la salle de bains. Pour que la toilette reste un moment de plaisir, cette pièce à hauts risques nécessite d’être adaptée. Avez-vous pensé à faire installer une douche ou une baignoire sécurisées ? Des aides existent. Faisons le point.

Salle de bain

L’avancée en âge entraîne des problèmes de mobilité. Un sol glissant, une crampe au moment d’enjamber la baignoire et c’est la chute. Il est donc prudent de faire les bons choix d’aménagements. Ou alors, de changer sa douche ou sa baignoire.

La douche à l’italienne

Il s’agit de la plus sécurisée des douches. De plain-pied, elle est pensée pour garantir confort et fiabilité. Grâce à un espace suffisamment grand, l’utilisateur peut se doucher seul ou avec de l’aide. Si vous investissez dans une douche à l’italienne grand public, veillez à privilégier un sol antidérapant. Prévoyez par ailleurs un siège ergonomique éventuellement repliable ainsi que des barres de maintien. La plupart du temps, il est conseillé de prévoir une zone sèche pour s’essuyer les pieds avant de sortir de la douche.

De nombreuses marques se sont spécialisées sur le marché de la salle de bains sécurisée. Elles conçoivent, fabriquent et installent des douches et des baignoires sur-mesure. Labellisées Norme NF Services, ces marques apportent la garantie d’un excellent traitement du dossier des clients, du rendez-vous avec un conseiller jusqu’à l’installation du matériel (voir notre article).

Le receveur extra-plat

Bien qu’équipé d’un rebord de quelques centimètres, le receveur se pose très facilement sur le sol de la salle de bains lors de travaux de rénovation. De même, il n’est pas nécessaire de percer la dalle pour mettre en place l’évacuation, tout est déjà prévu.  Associés la plupart du temps à une technologie antidérapante, les receveurs extra-plats sont tout à fait pratiques et esthétiques. À vous ensuite de compléter l’installation avec une jolie paroi de douche et les incontournables siège ergonomique, barre d’appui et tapis antidérapant pour sécuriser votre sortie.

La baignoire à porte

Si vous souhaitez continuer de vous délasser dans un bon bain, la sécurité de votre baignoire doit être repensée. Il vous faudra choisir une baignoire équipée d’une porte. Vous éviterez ainsi de l’enjamber et diminuerez le risque de chutes. Deux types de baignoires à porte existent : la baignoire sabot pour profiter du bain en position assise et la baignoire couchée : plus spacieuse, elle répond aux besoins de toute la famille. Selon vos priorités, certains matériaux sont plus conseillés que d’autres. L’acrylique est un plastique résistant et antidérapant qui garantit une bonne isolation thermique. Autre matériau intéressant, le gelcoat, une résine durable et esthétique. Enfin, l’ABS apporte la solidité, l’antidérapant et une chaleur diffuse plus longue. Quant à la forme, choisissez celle qui soit la plus adaptée à votre confort.

La robinetterie

Certains gestes deviennent plus délicats à effectuer avec l’âge. Tourner un robinet peut être douloureux ou long et les risques de brûlures sont fréquents. Nous vous conseillons de choisir des robinets munis de poignées longues, plus simples à prendre en main. Certains mitigeurs sont équipés de détecteurs de mouvements, limitant les gestes nécessaires à l’ouverture du robinet. Pensez aussi aux mitigeurs thermostatiques. Ils permettent de régler la température de l’eau chaude ainsi que le débit.

Le lavabo

Pour éviter d’avoir à se pencher trop souvent et trop longtemps, mais aussi pour les personnes en fauteuil roulant, penser le placement du lavabo est important. Votre confort sera optimisé si vous privilégiez un lavabo sans meuble de rangement et dont la hauteur ne dépasse pas 1,30m. Les lavabos suspendus sont les plus plébiscités. Quant à la forme, à vous de choisir celle qui vous plaît parmi le large éventail de propositions : ovale, rectangulaire, rond ou extra plat.

Les aides disponibles

L’installation d’une douche ou d’une baignoire sécurisée pour séniors bénéficie d’un crédit d’impôt, sous réserve de conditions. D’autres aides existent en fonction de la perte d’autonomie du sénior, notamment via l’ANAH (Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat) et la MDPH (Maison Départementale pour les Personnes Âgées). Depuis peu, Action Logement permet aux personnes concernées de bénéficier d’une subvention pouvant atteindre 5 000 € pour financer des travaux d’accessibilité ou de transformation d’une salle de bains.