Bien choisir sa canne pour mieux se déplacer

Associant praticité et esthétisme, la canne vous permet de retrouver une liberté de mouvement après une opération ou lorsque la mobilité décroît. Comment bien choisir cette aide technique ? Nos réponses à toutes vos questions.

QUELLE CANNE CHOISIR SELON VOTRE USAGE ?

Tout d’abord, il est indispensable que votre canne soit adaptée à votre taille. Si la canne est trop petite, elle vous contraint à vous courber et les douleurs dorsales et articulaires ne se feront pas attendre. Si la canne est trop longue, il y a de fortes chances pour que vous l’utilisiez de biais, avec les risques d’accrochages ou de chutes que l’on connaît.

Certaines cannes sont dites simples, d’autres sont pliables ou ajustables. Pour les utilisations plus médicales, il existe des cannes « béquilles ».

  • Vous vous déplacez peu mais avez besoin d’une aide permanente ? 

Optez pour une canne simple (de longueur fixe ou réglable), elle vous garantira des déplacements sécurisés et soulagera vos douleurs. Les modèles sont nombreux, les styles et les finitions également.

Attention cependant : la canne simple ne permet pas de porter tout le poids du corps, notamment si vous vous êtes foulé la cheville ; le poignet ne serait pas assez maintenu et vous risqueriez la chute. Pour ce type de pathologie, dirigez-vous vers une canne médicale (voir plus bas).

  • Vous utilisez la canne de temps en temps pour retrouver un peu de soutien ?

Pensez à la canne pliable. Très pratique,  elle se glisse en toute discrétion dans votre sac et se ressort à l’envi.

  • Vous vous promenez souvent et il vous arrive de « piétiner » dans certains lieux ?

La canne-siège est parfaite pour vous ; et en plus, elle se plie ! Que vous soyez près de chez vous ou en voyage de groupe au bout du monde, vous pourrez vous reposer quand vous en aurez besoin sans manquer aucune des activités proposées.

EXISTE-T-IL D’AUTRES TYPES DE CANNES ?

Oui. La béquille, la canne tripode ou quadripode, ainsi que les béquilles axillaires jouent chacune, un rôle précis.

  • La canne anglaise

Dite aussi « béquille », c’est une canne médicale qui possède un appui au niveau de l’avant-bras. Elle est généralement fabriquée à base d’un tube d’aluminium et comprend des poignées ergonomiques et rembourrées pour prendre appui confortablement et marcher lorsqu’un membre est touché par un handicap temporaire.

  • La canne tripode ou quadripode

Destinée la plupart du temps aux séniors, la canne tripode ou quadripode possède 3 ou 4 pieds. L’appui est plus stable et le risque de chute beaucoup plus faible. Petite mise en garde tout de même : avec un appui au sol encombrant, le risque de se prendre les pieds dans la canne n’est pas impossible.

  • Les béquilles axillaires

Ces béquilles, peu connues en France, sont plus rarement utilisées. Dotées d’une prise d’appui sous les aisselles, elles sont destinées à toute personne souffrant des poignets et des coudes.

QUELLE POIGNÉE DE CANNE CHOISIR ?

Le choix de la poignée dépend de votre état de santé et de l’utilisation que vous faites de votre canne. La poignée est un élément très important qui va vous permettre de bien tenir votre canne et d’éviter la chute.

  • Vous avez besoin d’une assistance ponctuelle?

Une canne avec poignée en T ou poignée Derby vous conviendra tout à fait. Classiques, elles procurent un bon appui.

  • Vous avez mal aux mains et tremblez ?

Vous rencontrez des difficultés de préhension et/ou d’appui ? Orientez-vous vers une poignée ergonomique, dotée d’une matière anti-dérapante et d’un revêtement adapté.

  • Vous souffrez de rhumatismes, d’arthrite ou de surpoids ?

Une poignée Fischer ergonomique en T, ou en arc de cercle rembourrée, assurera une meilleure répartition du poids dans la paume de votre main et sa maniabilité sera meilleure.

 

LE TUBE

Dois-je prendre en compte mon poids dans le choix de ma canne ?

Tout à fait. Pour éviter les douleurs lors de vos déplacements, le tube doit être léger. La plupart du temps, les cannes sont fabriquées en bois, métal, polymères ou fibres de carbone. Le tube doit pouvoir supporter votre poids. Aujourd’hui, les cannes mises en vente sur le marché peuvent résister à des charges allant jusqu’à 135 kg.

 

L’EMBOUT

Le choix de l’embout de canne est-il important ?

Pour éviter les chutes ou les glissades, l’embout est essentiel. Celui-ci doit être antidérapant. Cependant, un embout anti-dérapant n’empêche pas de glisser. Choisissez-le de préférence large ; il vous garantira plus de stabilité. Les embouts de cannes se vendent en pièces détachées car ils ont souvent besoin d’être remplacés. Pensez aussi aux embouts spéciaux qui absorbent les chocs : ils vous assureront des déplacements plus doux.

 

EN RESUMÉ

Pour être adaptée à votre mobilité, une canne doit être à votre taille. Avant de la choisir,  il est nécessaire de prêter une grande attention à la poignée. Si elle assure une bonne préhension, elle vous évitera les chutes. De même pour l’embout : plus il est large, plus il renforcera votre mobilité.

Nos équipes se tiennent à votre disposition dans tous les magasins DISTRI CLUB MEDICAL pour vous renseigner.