Contre l’hypertension : choisir un tensiomètre adapté

Selon l’OMS, un adulte sur 3 souffrirait d’hypertension artérielle, de diabète ou encore d’arythmie cardiaque. Pour éviter les rendez-vous réguliers à la pharmacie ou chez le médecin, il est possible de prendre sa tension à domicile en investissant dans un tensiomètre électronique. Mais quel type d’appareil choisir, et pour quelle utilisation ? Réponse avec Nadine Vuillemin, gérante du magasin DISTRI CLUB MEDICAL à Aix-en-Provence.

Bonjour Nadine. Pour commencer, pouvez-vous nous rappeler ce qu’est un tensiomètre et à quoi il sert ?

Un tensiomètre est un appareil qui calcule la tension artérielle. Pour les particuliers, il offre la possibilité de s’auto-mesurer quotidiennement chez soi sans attendre un rendez-vous chez le médecin.

 

Il existe deux types de tensiomètres électroniques sur le marché ; le tensiomètre poignet et le tensiomètre bras. Quelles sont leurs caractéristiques ?

Le tensiomètre poignet est équipé d’un petit écran qui se scratche autour du poignet. Sa taille et sa discrétion permettent de le transporter facilement. Pour que les résultats soient précis, il exige néanmoins d’adopter une position stricte : assis, au repos, et placé sous le pli du poignet, sans bouger ni parler, pour ne pas fausser les mesures.

Enfin, le tensiomètre au bras, que l’on appelle aussi brassard, est le plus répandu. Si vous décidez de vous orienter vers ce type d’appareil, veillez à la taille du brassard et mesurez votre tour de bras avant l’achat. En effet, la circonférence des brassards s’arrête souvent à 32 cm. Selon votre morphologie, certains modèles incluent un brassard allant jusqu’à 42cm.

 

Quel type de tensiomètre privilégier selon l’utilisation ?

Le tensiomètre au poignet est plus exigeant que le brassard ; il demande une position plus stricte, à contrario du tensiomètre au bras, qui peut être posé plus simplement et avec une zone de mesure plus large. C’est celui-ci que j’ai tendance à conseiller car il est plus facile à utiliser et évite les risques de mesures faussées. Parmi les références à privilégier, le Omron M3 comfort : son rapport qualité-prix est optimal et ses résultats aussi fiables que ceux d’un professionnel. Enfin, sa zone de mesure très large exclut tout mauvais positionnement et toute donnée inexacte.

Concernant le tensiomètre poignet, je le recommande pour une utilisation quotidienne. À ce titre, le Spengler est une version sûre et largement plébiscitée par nos clients.

Découvrez tous nos tensiomètres en cliquant sur ce lien.

 

 

Quels sont les autres atouts des tensiomètres d’aujourd’hui ?

Ce sont des appareils qui évoluent très vite et qui conjuguent précision et praticité. Sur de nombreux modèles, il est possible de mémoriser les résultats de la tension et d’obtenir un relevé à transmettre au médecin. Les tensiomètres électroniques dernière génération comme le Omron M7 sont parfaitement connectés au smartphone. Les données arrivent sur votre téléphone via la technologie Bluetooth, puis sont sauvegardées sous forme de courbes ou de graphiques que vous pouvez ensuite classer ou envoyer à votre spécialiste.

 

Combien coûte un tensiomètre ?

Le prix varie entre 20 et 200 €. Les appareils les plus simples (à poignet) sont aussi les moins chers. Les modèles connectés, souvent très précis, sont les plus onéreux. Mais tous incluent une garantie qui varie selon la marque et le modèle.