Reconnaître et soigner la dépression des séniors

Encore banalisée, la dépression des séniors reste souvent associée à de simples sentiments de tristesse et de déprime liés aux conséquences du vieillissement. Il s’agit pourtant d’une véritable maladie qui, si elle est bien diagnostiquée, peut être traitée de manière efficace. Quelles sont ses causes ? Quels traitements envisager ? Nos réponses dans cet article.

Par pudeur, parce qu’ils sont issus d’une génération qui a affronté des situations plus difficiles que celles que nous connaissons aujourd’hui, ou parce qu’autrefois, les émotions devaient être tues, certains séniors ne consultent pas toujours lorsque les premiers symptômes d’une dépression apparaissent. Au risque de se laisser happer par une maladie qui revêt plusieurs formes et plonge ses victimes dans une grande anxiété, de l’agressivité, une peur de la mort ou encore des troubles neurologiques. Au moindre symptôme durable ou répété, il est important de consulter.

Les symptômes

Les signes cliniques liés à la dépression des séniors se manifestent différemment d’une personne à l’autre. Cependant, les professionnels de santé soulignent la récurrence des états suivants :

• Profonde tristesse,
• perte d’intérêt pour les activités du quotidien,
• existence ressentie comme pesante et éprouvante,
• la personne en dépression se dévalorise,
• le sommeil est perturbé,
• le rapport à la nourriture est bousculé (perte ou augmentation de l’appétit)
• perte ou gain de poids,
• troubles de la concentration et de la mémoire,
• difficultés sexuelles.

Si vous cochez au moins 5 de ces symptômes durant plus de deux semaines, vous traversez peut-être un état dépressif qui nécessite la prise d’un rendez-vous chez votre médecin.

Quelle différence entre déprime et dépression ?

De prime abord, la différence entre les deux états est difficile à établir car déprime et dépression se ressemblent, au moins au début. Cependant, plusieurs paramètres se jouent au niveau de la durée des états ressentis et de leur intensité. Une déprime se caractérise par un moral fluctuant, un petit coup de blues qui ne s’installe jamais très longtemps, contrairement à la dépression, beaucoup plus durable (15 jours ou plus) et handicapante.

D’où vient la dépression des séniors ?

L’isolement social, l’épreuve d’une maladie lourde ou la perte d’autonomie sont les causes les plus répandues d’états dépressifs chez les séniors. La disparition d’un proche également. D’ailleurs, le deuil d’un conjoint affecte celui ou celle qui reste à tel point que le risque de dépression chez l’homme est 1,7 à 2,5 fois plus élevé dans ce type de situation.

Mais d’autres aspects moins connus apportent un éclairage complémentaire sur les causes de la dépression. De récents travaux scientifiques ont ainsi montré que le vieillissement de certains organes ou encore des anomalies dans la fabrication, la transmission et la régulation des neurotransmetteurs multiplient  les risques d’épisodes dépressifs.

Quels traitements existent ?

Un traitement médicamenteux à base d’antidépresseurs et d’anxiolytiques peut être prescrit par votre médecin. C’est lui qui jugera de la pertinence à administrer ce type de traitement selon les manifestations dont vous souffrez. En complément, une thérapie par la parole est souvent libératrice : n’hésitez pas à échanger avec un(e) psychiatre ou un(e) psychologue. D’autres méthodes douces existent : la sophrologie, très en vogue à l’heure actuelle, propose des exercices qui mobilisent le corps et l’esprit et apportent une grande relaxation. La méditation de pleine conscience peut également vous aider, tout comme le yoga, dont les bienfaits sur l’amélioration des capacités cognitives, la qualité du sommeil ou encore la diminution des tensions et du stress sont connus et documentés.

Si vous aspirez à une activité plus sportive, pensez au Taï-Chi, un art martial doux qui travaille sur l’estime de soi et aide à lutter contre l’anxiété.

Enfin, la luminothérapie est une aide très précieuse contre les états dépressifs, notamment ceux liés aux changements de saison et de luminosité. Retrouvez nos références en cliquant sur ce lien.

Pour plus d’information

France Dépression

SOS dépression

En résumé 

La dépression liée à l’âge est une maladie à prendre au sérieux. Elle est différente d’une simple petite déprime, souvent passagère et de moindre intensité. Au moindre trouble intense et durable (tristesse, perte d’intérêt pour les activités du quotidien, rapport troublé à la nourriture, sommeil perturbé, etc…) il est conseillé de consulter son médecin pour en parler. De nombreux traitements existent, qu’ils soient médicamenteux ou plus doux (thérapie par la parole, méditation, sophrologie).