Vaccin contre la grippe : comment ça marche ?

Elle revient chaque année de l'automne jusqu'au printemps. On parle même parfois d'épidémie pendant l'hiver.

côte à côte vaccin grippe

Vous avez de la fièvre, vous vous sentez particulièrement fatigué, tout votre corps est endolori ? Vous souffrez peut-être du virus de la grippe saisonnière. Cette affection, bien que pénible et épuisante est le plus souvent bégnine. Pourtant, elle nécessite dans certains cas de se faire vacciner sans hésiter pour ne pas subir de graves complications, voire d’entraîner le décès des personnes très fragiles.  Voici donc quelques explications pour tout comprendre au sujet de la vaccination contre la grippe.

De l’utilité d’un vaccin

Un vaccin est un procédé par lequel on stimule les défenses de notre système immunitaire pour le protéger contre différentes formes de maladies infectieuses et ce, en inoculant chez un individu en bonne santé un microbe tué ou atténué.

L’agent infectieux, rendu inoffensif, n’entraîne pas la maladie mais va plutôt permettre à l’organisme de générer sa mémoire immunitaire, et lui permettre à l’avenir de reconnaître un microbe plus facilement.

Dans un organisme vacciné, le système immunitaire est donc capable beaucoup plus rapidement de produire des anticorps efficaces pour lutter contre la maladie infectieuse qui tente de l’envahir et ainsi l’éliminer.

Il existe en France des vaccins obligatoires et des vaccins recommandés. Aujourd’hui, seul le vaccin DTP (diphtérie, tétanos, poliomyélite) est obligatoire dès la naissance. Pour autant, d’autres vaccins comme le BCG, le vaccin Rougeole, Oreillon, Rubéole, le vaccin contre la fièvre jaune (et d’autres) peuvent être vivement recommandés par votre médecin en fonction de votre environnement et de vos antécédents familiaux. Vous pouvez consulter le calendrier des vaccinations proposé par le site du Service Public.

Il est important de bien comprendre que la vaccination est un acte à la fois individuel, pour se protéger soi-même, mais aussi un acte collectif pour éviter la propagation d’une maladie.

Ainsi, des campagnes internationales de vaccination ont pu éradiquer la variole et permettre la baisse de 99% des cas de poliomyélite.

Certaines maladies qui semblent beaucoup plus inoffensives nécessitent toutefois dans certains cas une vaccination. C’est le cas de la grippe saisonnière souvent considérée comme bégnine et qui peut s’avérer, chez certaines personnes fragiles, beaucoup plus graves.

côte à côte vaccin grippe

Comprendre le virus pour mieux se protéger

  • Détecter les symptômes

Pendant l’hiver, elle peut arriver de façon brutale, 48h seulement après contamination et se manifeste par :

– une forte fièvre autour de 39°c,

– une fatigue intense,

– un corps endolori (courbatures ou articulations douloureuses),

– des maux de tête.

Il s’agit peut-être du virus de la grippe saisonnière, auquel cas votre médecin posera son diagnostic très rapidement.

  • La transmission du virus

Si vous êtes contaminé, sachez que vous êtes contagieux pour votre entourage pendant 5 jours après le début des symptômes, jusqu’à 7 jours chez les enfants.

Elle se transmet le plus souvent par la projection de gouttelettes de salive lorsque l’on parle, que l’on tousse, que l’on éternue; par les mains également et par les objets qui ont reçu ces gouttelettes de salive.

  • Qui doit se faire vacciner en priorité ?

S’il s’agit le plus souvent d’une affection bégnine, qui vous laisse KO pendant quelques jours et dans l’obligation de vous reposer, la grippe saisonnière est imprévisible et son virus évolue chaque année. C’est la raison pour laquelle chaque année, le vaccin évolue également pour protéger au mieux en fonction de l’évolution du virus.

La grippe peut être dangereuse et chez un public plus fragile, engendrer des complications graves du type pneumonie, aggravation d’une maladie chronique et peut même dans certains cas, entraîner le décès.

Il est alors recommandé pour toutes les personnes dès l’âge de 65 ans de se faire vacciner chaque année, l’Assurance Maladie prend d’ailleurs en charge à 100% le vaccin contre la grippe dès cet âge. C’est le meilleur moyen de se protéger et de réduire le risque de complications.

La prise en charge totale du vaccin contre la grippe saisonnière est également valable pour :

  • les femmes enceintes
  • les personnes atteintes d’affections chroniques
  • les personnes souffrant d’obésité
  • l’entourage familial des nourrissons de moins de 6 mois
  • Comment se faire vacciner ?

Dès l’âge de 65 ans, vous recevez automatiquement un imprimé de prise en charge de votre caisse d’Assurance Maladie. Dans tous les autres cas ou en cas de doute, parlez-en avec votre médecin traitant qui pourra éventuellement vous prescrire le vaccin s’il le juge nécessaire. Votre médecin habituel, une sage-femme (pour les femmes enceintes) ou bien un infirmier sont en mesure de vous vacciner.

Vous pouvez également découvrir les bons gestes de prévention sur le site du ministère.

Dans tous les cas, restez informés en vous rendant sur le site de l’Assurance Maladie et n’hésitez pas à parler du vaccin contre la grippe à votre médecin traitant. Il peut permettre d’éviter, chez les personnes fragiles, bien des complications.